fbpx

J’ai vu ceci passer sur Internet récemment.

“You only live once? False. You live everyday. You only die once.” (Traduction libre: On a qu’une vie? Faux. On vit tous les jours. On ne meurt qu’une fois.)

Ça m’a parlé. Je dirais même que ça vibré profondément en moi. Personnellement, j’ai une phobie de la mort. J’ai peur, parce que je ne sais pas ce qui se passera par la suite. J’ai peur, parce que j’ai de la misère à m’imaginer ne plus être là, ne plus penser, ne plus profiter de la vie. D’un autre côté, j’ai de la misère à croire que je serai encore consciente d’une quelconque façon, et j’ai de la misère à m’imaginer que l’éternité existe. Je n’y comprend donc rien, je n’ai aucun repère et je n’arrive pas à figurer ce qui arrivera vraiment. Je suis une fille qui aime être en contrôle, qui sait où elle s’en va, … Donc j’angoisse à l’idée de la mort, car je n’ai aucun contrôle là-dessus, d’autant plus que c’est inévitable.

J’ai compris que je me bloquais et que je me mettais des limites à cause de ça. Je m’empêche de vivre pleinement, de faire certaines choses, d’essayer des nouvelles choses ou de prendre certaines décisions. Tout ça, à cause de la peur. Ce sentiment peut exercer un contrôle fou sur nous!

Ce qui m’a interpellé, c’est “You live everyday”. On vit tous les jours. On a une chance à la vie tous les jours. On peut écrire une nouvelle histoire tous les jours. On a le pouvoir de changer les choses, de faire les choses différemment, d’essayer, … tous les jours! N’est-ce pas merveilleux et tellement plus positif de voir les choses sous cet angle? Plutôt que de voir que je vais un jour mourrir et que je ne serai plus là, de focuser sur ce que je n’ai pas contrôle, je dois changer ma façon de voir ça et je dois apprendre à focuser sur le contrôle que je peux exercer! Focuser sur la chance que j’ai chaque jour.

Ça revient un peu au même lorsqu’on dit de vivre chaque jour comme si c’était le dernier. De vivre pleinement. Au diable les barrières invisibles que l’on se crée! J’ai compris qu’il était temps de mettre ça en application et de vraiment tirer le maximum de chaque journée. Pour être capable de faire ça, il faut travailler sur soi évidement, car ça n’arrive pas du jour au lendemain.

Pour y arriver, je dois donc:

  • Développer ma confiance en moi;
  • Lâcher prise (ne pas m’en faire avec tout, diminuer le stress, me concentrer sur les éléments sur lesquels je peux exercer un contrôle);
  • Être consciente de mes émotions envers chaque situation (c’est à moi que reviens la décision d’être heureuse, fâchée, envieuse, triste…)

Alors, comment tu vois ça? Es-tu dans le même bateau que moi?